Je porte depuis longtemps un grand intérêt aux archives et à leur conservation. Plus jeune, cela se traduisait par une envie de collecter, de sauvegarder. Plus tard, cet intérêt pour l'histoire et ses artefacts m'a conduit à préparer le concours d'entrée à l'École Nationale des Chartes, puis à suivre les cours d'Agnès Callu et de Bruno Delmas, portant sur les archives de l'époque contemporaine.

Les deux mois d'été que j'ai passés au sein des archives municipales et communautaires de Brest m'ont permis de découvrir le fonctionnement pratique d'un service d'une importante communauté urbaine. Les premiers temps de mon stage ont ainsi été consacrés à l'étude de la conservation des archives historiques, des plans et autres documents iconographiques, du fonds d'architecture, très important à Brest. Puis j'ai été initiée au fonctionnement des archives contemporaines (procédures de versement, durée de conservation, etc.). Enfin j'ai pu suivre la mise en place d'un vaste programme de numérisation. J'ai, en outre, participé à la vie des Archives en accueillant régulièrement les lecteurs, en orientant leurs recherches, qu'elles soient scientifiques ou généalogiques. Ce travail de médiation a été très formateur.

Durant mon stage, j'ai eu la chance de prendre part au "Forum des usages coopératifs" organisé les 5, 6 et 7 juillet 2006 à Brest. J'ai été particulièrement attentive aux rencontres "Patrimoines, histoire, mémoires en ligne". Mais ce forum m'a surtout permis de prendre conscience des dernières évolutions du Web et des outils de coopération.

Après ces premiers temps de formation, j'ai mis en place un cadre de classement alpha-numérique pour la bibliothèque historique des Archives. Jusqu'alors cette bibliothèque, qui compte quelques 5000 livres, était organisée par format, ce qui ne convenait pas aux usagers. Il est vrai que ce genre de classement est habituellement réservé aux collections beaucoup plus importantes. Une fois le nouveau cadre de classement validé par mon responsable, j'ai revu entièrement le thésaurus et assuré l'indexation des ouvrages. A l'aide d'un logiciel spécialisé dans la gestion de fonds d'archives, Avenio, j'ai revu toutes les fiches des différents livres, que j'ai par la suite recôté. Enfin j'ai assuré l'organisation physique de cette bibliothèque historique.

Ce travail a permis d'améliorer l'accessibilité de la bibliothèque, qui à terme sera mise à la disposition du grand public. Les Archives possèdent en effet une collection d'ouvrages utiles à la fois au personnel et aux lecteurs, dans leurs recherches respectives. L'objectif final étant la mise en ligne du catalogue de la bibliothèque sur le site Internet des Archives.