Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Sophie Mouton

Médiation culturelle et valorisation du patrimoine

Conservatrice du patrimoine, j'ai créé ce blog il y a plusieurs années, alors que je découvrais avec envie le monde du patrimoine et des musées.

Retrouvez-moi désormais sur Twitter @SophMouton

mardi 5 mai 2009

L'horlogerie comtoise : une asso et un blog

Depuis le début de l'année, je travaille, avec d'autres passionnés, à la création d'une association dédiée au patrimoine horloger du Haut-Jura. L'idée est de faire connaître la diversité des activités industrielles du bassin morézien, qui avant de se lancer dans l'aventure lunetière, a vu naître la célèbre horloge comtoise. Il s'agit également de présenter une organisation du travail un peu particulière : l'établissage, qui laisse une grande place à la pluri-activité.

Nous travaillons donc à la mise en place d'un inventaire de ce patrimoine et notamment des horloges monumentales. Il nous reste aussi beaucoup à faire pour mieux connaître la période la plus récente, le XXe siècle, qui a vu disparaître l'essentiel de l'activité horlogère dans le Haut-Jura.

Je vous invite donc à découvrir cette association, via son blog.

Horloge d'édifice, porte de Nozeroy, signée L.D. Odobey Cadet - Morez (Jura)

samedi 7 mars 2009

A lire dans "Archives juives" : les Deutsch de la Meurthe

Le dernier numéro de la revue Archives juives (n°42/1 1er semestre 2009) propose un dossier sur "La grande bourgeoisie juive parisienne (1850 - 1940)", sous-titré "Entre intégration et antisémitisme". Vous pourrez y retrouver ma maigre contribution : un texte sur la philanthropie et le patriotisme des frères Deutsch, qui s'appuie sur mon mémoire de maîtrise, soutenu en juin 2006 à Paris IV.

Le parcours de la famille Deutsch de la Meurthe illustre parfaitement le mouvement d’ascension de la nouvelle bourgeoisie économique, qui à la fin du XIXe siècle contribue au renouvellement des élites sociales. Alexandre Deutsch, aidé de ses deux fils Henry et Émile, met en place une importante industrie de raffinage de pétrole, en France puis dans toute l’Europe. Cette brillante réussite économique va propulser la famille jusqu’aux plus hautes sphères de la bourgeoisie parisienne. Sous la IIIe République, les frères Deutsch de la Meurthe vont assumer le rôle philanthropique traditionnellement dévolu aux élites économiques. De religion juive, ils vont en outre n’avoir de cesse de réaffirmer leur citoyenneté française et leur attachement à leur pays, dans une période troublée par le jeu des nations et par un antisémitisme virulent. L’historiographie contemporaine est partagée sur la question de l’identité dont se réclament les familles de la haute bourgeoisie juive de la Belle Époque. L’émancipation – permise par la Révolution – de ces Français israélites, comme on les appelle désormais, a-t-elle conduit à la dissolution de la communauté juive dans l’espace national ? L’étude de la famille Deutsch de la Meurthe peut apporter quelques éléments de réponse. En effet, si Henry et Émile Deutsch de la Meurthe adhèrent totalement à la République et à ses valeurs, ils n’en délaissent pas pour autant leur identité juive. Ils semblent pourtant la reléguer à la sphère privée : lorsqu’il s’agit de laisser une trace pour la postérité, ils font le choix d’actions de grande envergure en faveur de toute la nation française, en soutenant l’effort de guerre par le mécénat aéronautique ou encore en en aidant à la reconstruction après-guerre.

Référence

  • Sophie Mouton, De l'aviation à la cité universitaire. Philanthropie et patriotisme chez les Deutsch de la Meurthe in Archives Juives, Paris, Les Belles Lettres, n°42/1, 1er semestre 2009, pp. 105 - 117

vendredi 31 octobre 2008

Assistante qualifiée de conservation du patrimoine et des bibliothèques

Bonne nouvelle aujourd'hui, sur le site du CNFPT :  je suis admise au concours d'assistant qualifié de conservation du patrimoine, vous trouverez mon nom dans la catégorie "musées" !

Mais qu'est-ce qu'un AQCPB (pour les intimes) ?

Les membres du cadre d’emplois sont affectés, en fonction de leur formation, dans un service ou établissement correspondant à l’une des spécialités suivantes de la conservation :

  • Musée
  • Bibliothèque,
  • Archives,
  • Documentation.

Les assistants qualifiés de conservation exerçant sous l’autorité d’un supérieur hiérarchique des responsabilités techniques supérieures. Ils ont des responsabilités particulières dans le traitement, la mise en valeur, la conservation des collections, la recherche documentaire et la promotion de la lecture publique. Ils peuvent être nommés aux emplois de direction des services ou des établissements qui ne sont pas réservés à des fonctionnaires appartenant à des cadres d’emplois culturels de catégorie A.

- page 1 de 8